En 2010 suite à un appel à candidature pour la fête des lumières nous avons été retenus pour présenter au sein du collectif « in cohors » , un projet sur la passerelle St Vincent surplombant la Saône dans le 1er Arrondissement de Lyon.

Ainsi, la passerelle, lieu commun à tous, passage d’une rive à l’autre, lien entre histoire et destinée de la ville de Lyon, fut investie par d’étranges passants.

Descente aux flambeaux ? Spectres lumineux ? Plusieurs centaines de parapluies lumineux ont envahi la passerelle pour la transformer en une nouvelle marquise de la ville. Des inconnus qui se protègent de la pluie ? Des passants immobiles sur le parapet ? Une procession religieuse descendant de la colline qui prie ? Des soyeux remontant vers la colline qui travaille ?

Entre deux rives, deux collines, deux quartiers, ces marquises immobiles interrogent le territoire et l’identité de chacun.